L’école de rugby FCB veut à nouveau séduire

Lionel Rouet et Yvon Fau : «Il faut redonner envie aux parents d'amener leur enfant à l'école de rugby.»

Après plusieurs années à ce poste, Fabrice Guégan, responsable figeacois de l’école de rugby FCB (pour Figeac Capdenac Bagnac), a décidé à la fin de la saison dernière de prendre un peu de recul. Ce sont désormais Yvon Fau et Lionel Rouet qui prennent en main les destinées de ce groupe qui va des moins de 6 ans aux moins de 14 ans.

Le binôme figeacois sera aux côtés des deux autres binômes, Stéphane Bérard-Guy Montet pour Capdenac et Jean-Louis Courivaud-Romain Chassain pour Bagnac, pour diriger l’école de rugby FCB, avec pour mission de lui donner un nouvel élan.

«Nous avons bien besoin de regonfler nos effectifs, explique Yvon Fau, car au fil du temps, la vision d’un rugby de plus en plus rude a fait très mal à notre sport. Nous devons dire aux parents que l’école de rugby n’a rien à voir avec le Top 14. Nous allons faire une grosse campagne de sensibilisation pour montrer que ce n’est pas le même sport. L’école de rugby reste plus que jamais l’école de la vie. Il faut rassurer les parents, leur dire de venir voir… L’école de rugby doit toujours préconiser l’évitement.»

À partir de cette saison, l’école de rugby FCB sera une entité propre. Dès le premier trimestre, un logo relooké lui donnera une nouvelle identité, et les joueurs porteront un nouveau maillot aux couleurs des trois clubs.

«Il faut redonner envie aux parents d’amener leur enfant à l’école de rugby, insiste Lionel Rouet. Un gamin qui s’inscrit au rassemblement FCB, paye sa licence 85 €. En échange, il reçoit un équipement (maillot, short, chaussettes). À cela, il faut ajouter un goûter après chaque entraînement ou match, le transport en bus pour les déplacements, un cadeau à Noël et un voyage en fin de saison. En 2017-2018, nous comptions 97 enfants à l’école de rugby FCB, nous voulons faire mieux dès cette année.»

Pour cela, l’école de rugby sera présente avec ses dirigeants, au forum des associations du samedi 8 septembre à Londieu. Le lendemain, dimanche 9, une journée «découverte du rugby» se tiendra au stade du Calvaire-Marcel Costes. Deux autres suivront, le 16 à Capdenac et le 23 à Bagnac.

L’opération reconquête est lancée.

Contacts au 06 80 05 24 26 (Figeac), 06 32 63 50 76 (Capdenac) et 06 43 94 74 45 (Bagnac).


Pour tous, des débutants aux minimes

L’école de rugby FCB accueille garçons et filles, des débutants (moins de 6 ans), des mini-poussins (moins de 8 ans), des poussins (moins de 10 ans), des benjamins (moins de 12 ans) et des minimes (moins de 14 ans).

De nouvelles règles sont mises en place cette année, pour «sauver» ce sport. Car il s’agit bien de le sauver. La fin d’une école de rugby signifie tout simplement la mort d’un club.

Pour commencer seront mis en place durant une première période, des matchs à toucher, avec cinq joueurs. Puis dans un deuxième temps, les enfants pourront faire des placages, mais sans former de rucks, ces «petits tas» qui peuvent engendrer bien des accidents.

Des joueurs des équipes premières de Figeac, Capdenac et Bagnac viendront enseigner aux petits quelques gestes essentiels de ce sport. Une aubaine pour eux, si l’on se rappelle le brillant parcours de l’équipe figeacoise, lors de la saison dernière.