Julien ANGLADE : «Nous gagnons grâce à notre banc»

Julien Anglade, arrière du GSF. / Photo DDM, Jean-Claude Boyer.

Un vrai derby, disputé dans un esprit de clocher de bon aloi, avec juste ce qu’il faut d’agressivité pour réchauffer un après-midi d’hiver, ce match opposant les deux formations du Grand Figeac a tenu toutes ses promesses. Les locaux auraient fort bien pu s’imposer sans que l’on puisse crier au scandale, mais les Figeacois ont su rester dans la partie et puiser dans leurs ressources pour aller chercher une précieuse victoire qui leur éclaire un peu l’horizon, dans l’optique de la qualification.

Retour sur cette rencontre, avec Julien ANGLADE, arrière du GSF.

Comment avez-vous vécu cette rencontre depuis votre poste ?

J’ai vu d’entrée qu’on était bien dans le match. On réussit une belle entame en prenant le score, et puis durant presque une demi-heure, Lacapelle met la main sur le ballon et l’on passe notre temps à défendre. Mais on arrive à le faire intelligemment, sans trop de fautes.

Sur ce terrain gras, le jeu est assez cadenassé. À la mi-temps, on est toujours dans le match. Les coachs nous demandent alors d’attaquer un peu plus et de ne pas rendre la balle trop vite. Et même si les locaux reprennent l’avantage, je pense que la bascule se fait grâce à notre banc. Physiquement, je crois que nous étions un ton au-dessus.

Peut-on dire que c’est un match référence pour le GSF ?

Pour nous oui, mais pas forcément dans le jeu déployé, peut-être plus dans notre capacité à courber l’échine dans leurs temps forts, sans jamais plier, avant de revenir dans un deuxième temps pour remporter la victoire. Les conditions atmosphériques nous ont obligés à moins écarter les ballons que d’ordinaire, mais à mettre plus d’intensité dans notre jeu, en restant toujours concentré. Mais cette victoire fait extrêmement de bien dans nos têtes, et nous permet de croire toujours en nos chances.

Les portes de la qualification semblent s’entrouvir un peu plus ?

Dans cette optique, la victoire était essentielle, mais elle ne nous ouvre pas systématiquement les portes. Il reste encore des matchs à gagner et notamment celui de dimanche prochain face à Saint-Cernin qui sera encore plus difficile que celui de dimanche. Mais nous restons tous concentrés vers la qualification.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *