«J’ai une totale confiance en mes joueurs»

Gilles Cros, Jérôme Bedou et Hariold Karele.

Ancien joueur des Stormers (Afrique du Sud), champion de France avec Aurillac et Toulon, Harold Karele est le nouveau coach du GSF, avec Gilles Cros et Jérôme Bedou. à la veille du déplacement de Figeac à Gourdon, premier match officiel de la saison, les trois hommes nous livrent leurs impressions.

Harold, parlez-nous du projet de jeu que vous désirez pratiquer ?

C’est un projet où tout le monde touche le ballon. Où tous les joueurs, avants où arrières, doivent être capables de faire des passes comme d’aller au déblayage. C’est un jeu qui demande une grosse intensité physique, et c’est pour cela que nous avons axé notre préparation là-dessus. Nous ne sommes pas encore à 100 %, mais ça monte. Les joueurs adhèrent tous au projet sans rechigner et j’ai une totale confiance en eux. L’effectif est encore incomplet, notamment en première ligne, ce qui nous met un peu sur la corde raide, pourtant nous faisons avec. Le fait de ne pas avoir eu de match de préparation est assez particulier voire dérangeant, car on n’a pas vu nos joueurs en situation de combat et de contact. Par contre, cela permet de rentrer dans le vif du sujet plus frais et plein d’envie.

Gilles Cros, nouveau coach, nouveau défi, comment voyez-vous la saison ?

Nous avons pris un peu de retard à l’allumage pour plusieurs raisons, et c’est pour cela que nous mettons les bouchées doubles à l’entraînement. Nous attaquons plus tôt cette année, mais on espère être au rendez-vous de ce premier match. C’est un derby, à double titre, puisque nous avons des amis en face. Il n’y a pas de changement fondamental dans notre jeu, si ce n’est qu’Harold nous apporte toute son expertise sur les rucks et les ballons portés, des situations où nous devions progresser. Même si ce sera dur au départ car notre recrutement n’est pas encore terminé, j’ai confiance.

Jérôme, comment analysez-vous la poule du GSF ?

Nous partons un peu dans l’inconnu, même si nous savons qu’il y aura de gros morceaux. Un seul promu Argentat et de gros recrutements chez certains. Je vois Sarlat, Belvès et Saint-Cernin devant, mais après notre stage de trois jours je suis confiant. Au début, tout devrait se jouer sur la condition physique, et je sais que nos joueurs seront prêts.